Bienvenue

Patrice Rouby 
ouvre son premier atelier de poterie &quot;Les Grès de Souspierre&quot; <b>1976</b> dans un ancien hameau relié à une filature, au lieu-dit "Le Bridon" à Souspierre près de Dieulefit dans la Drôme. Il construit un four à gaz à flamme renversée et fait des recherches sur l'émail à haute température à partir de minéraux locaux (ocres et oxydes naturels) et de cendres végétales (fougère, platanes, lavandes,…) pour obtenir des grès de couleurs chaudes. <br>Il produit alors des grès utilitaires de couleurs brunes et des pièces uniques en grès et porcelaine aux émaux superposés.
Il accueille durant toute l'année des stagiaires de nationalités diverses, déjà initiés au travail de la terre. Plusieurs d'entre eux sont devenus céramistes.

1978 - Patrice fait ses premières expériences de cuisson Raku avec des stagiaires


1985 - Il rencontre Barbara Weibel et commencent ensemble à adopter la technique Raku qui donne un nouvel élan créateur. A coté de leur travail créatif Barbara et Patrice organisent des stages de poterie pour des groupes d'adolescents de Lich allemande jumelée Dieulefit en collaboration avec Charly Grosch. Ils accueillent des potières de Shipibo au Pérou et des stages de peinture expressive organisés par l'artiste Ena Lindenbaur et organisent des journées portes ouvertes avec des démonstrations de cuisson aux Ateliers de Souspierre.

1995 - La filature en ruine du Bridon est détruite pour laisser la place au nouveau tracé de la départementale 540 qui relie Montélimar à Dieulefit. La construction de ce tracé en 2001 perturbe la vie des deux artiste.

1996 - Une exposition rétrospective est organisée pour fêter les vingt ans de travail à la poterie du Bridon. Pour leurs nouvelles créations les artistes trouvent des inspirations au cours de leurs nombreux voyages d'études en Egypte, au Mexique, en Inde, au Népal et au Japon.

Depuis quelques années Patrice et Barbara ont des échanges très enrichissants avec des céramistes japonais. Leur culture a permis de porter un nouveau regard sur les savoir-faire, une nouvelle exigence, une force et une simplicité dans la création.
Barbara étudie depuis quelques années les écritures de diverse differentes cultures, elle pratique la calligraphie. Elle intégre de traces d'écriturees et des calligraphies dans beaucoup de ses œuvres.


Le Poët-Laval 28. Avril - 28. Mai 2012